Le fer à dix sous, c’est pas cher

"Le fer est salutaire! D'ailleurs ne dit-on pas : une santé de fer ? Un homme de fer ? Un ch'min de fer ? Un mammifère ?Alors comme disait mon grand fer heu, mon grand père, il faut vivre mais pas s'en faire".

Bourvil a-t-il par ses propos fait sourire les mineurs de La Ferrière aux Etangs?

Et d’ailleurs savez vous que la région vit  dès l’époque gallo-romaine au rythme de la mine et des fourneaux ?

Vestiges des fours de calcination de La Haie

Le minerai est extrait à ciel ouvert jusqu’en 1866.En 1901, la société Denain-Anzin, alors à la recherche de minerai de fer pour alimenter ses hauts fourneaux du nord de la France, entreprend des sondages et demande une concession pour exploiter le minerai en profondeur.

Deux galeries d’extraction sont alors creusées à flanc de colline et une galerie perpendiculaire (appelée travers banc) permet la sortie des wagonnets contenant le minerai.

Pour exploiter le fer plus en profondeur, un 1er puits de mine est creusé  en 1911 et mis en service après la 1ère guerre mondiale.Il est suivi d’un autre puits.

De 1930 à 1934, on procède au forage du puits Pralon. Profond de 250 m, il est inauguré en 1937.

D’un diamètre de 4,50 m, il est divisé en 4 compartiments:2 sont réservées aux cages d’ascenseurs pour mineurs et matériel et les 2 autres servent à la remontée du minerai.Au fond de la mine,l’exploitation se fait dans des galeries parallèles larges d’environ 7 m et longues de 60 à 100 m.L’abattage du minerai se fait à l’explosif par des équipes de  mineurs se succédant à raison de 3 postes de 8 h. Lire la suite…

 

Lassay les Châteaux

Mardi 10 octobre 24 randonneurs ont pu répondre à la question qui leur brûlait les lèvres: pourquoi Lassay se targue-t-il d’un pluriel…Lassay »LES » Châteaux? Oui! Trois châteaux se disputent le paysage de cette terre de légende , berceau de Saint Fraimbault dont la vie légendaire aurait inspiré à Chrétien de Troyes le personnage de Lancelot du Lac !

Le château fort de Lassay  s’est le premier offert à la vue.Edifié au XVe siècle, il est avec ses 8 tours et sa barbacane restées intactes un exemple exceptionnel d’architecture militaire .

Puis au détour d’un chemin s’est dévoilé le château de Bois Thibault..une première construction au XI e siècle,  abandonné pendant la Guerre de Cent Ans,puis entré par héritage dans la famille Du Bellay en 1427, enfin laissé à l’abandon par ses propriétaires successifs, avant d’être acquis par la commune en 1988.

Puis par cheminement à travers bois est apparu le Château du Bois Frou…ou ce qu’il en reste!Quelques vestiges dont un portail monumental sculpté, franchi quotidiennement…par un troupeau de vaches ruminant l’Histoire.

 

La grande Histoire s’est ce jour arrêtée là, nous ne conterons pas la fin de l’histoire au Vieux Logis ….

Randonnée Vimoutiers-Camembert

Un départ sous la grisaille, un chemin escarpé, une respiration un peu courte, il faut s’y remettre. Va-t-il pleuvoir ou pas ?   Si vous aviez vu nos 13 randonneurs ! Oubliée: « la moyenne de marche ». On prend son temps ! La magie de l’automne opère. Les pieds craquent sous les tapis de feuilles jaunes, oranges. Les semelles roulent sous les glands, les dos se courbent pour ramasser les noisettes qui jonchent le sol. Les regards s’aiguisent à l’affût des champignons. On les observe, on les sent, on les craint ou on les savoure d’avance. Les bras se tendent vers les épines, de grosses mures noires, juteuses à point s’offrent à nous. On croque goulument puis on recrache la poire sauvage, un peu dure.

Le pique-nique à la Maison du Camembert, avec en partage la bouteille de cidre et le camembert.

L’automne a mis tous nos sens en éveil par cette belle et douce journée.

Il ne vous reste plus qu’à enfiler vos chaussures de marche et mettre votre polaire pour venir explorer cette belle saison sur nos sentiers de randonnée.

Pays d’Auge berceau du camembert

Le lac de Rabodanges

Lac de Rabodanges

Une randonnée auprès du lac de Rabodanges vous est proposée… en connaissez vous l’histoire?

L’histoire du lac de Rabodanges commence en 1919, date à laquelle une première étude a été établie par la Société Normande d’études pour l’aménagement du bassin de l’Orne et de ses affluents.

Le lit de l’Orne présente sur quatre kilomètres, depuis l’entrée jusqu’à la sortie des Gorges de St-Aubert, une déclivité exceptionnelle que l’on ne rencontre nulle part ailleurs en Normandie: de l’ordre de 40 mètres.
De plus, l’étroitesse de la vallée, à l’entrée de ces gorges, jointe à un splendide bassin naturel se développant en amont, a permis aux ingénieurs de projeter l’œuvre ambitieuse d’un barrage et d’une retenue d’eau importante….lire la suite

Domfront  » Plus beau détour de France »

Place forte au Moyen-Age, Domfront a su préserver son patrimoine culturel avec son château et sa cité médiévale pour devenir aujourd’hui un site incontournable du Bocage ornais.

Les 1000 pattes, sur les sentiers ou  du haut du Tertre Sainte Anne,  ont pu admirer l’étendue et la variété des paysages, la silhouette de la cité, celle des ruines, le ravin au fond duquel coule la Varenne. Ce magnifique panorama justifie, à lui seul, la visite de ce lieu historique.

 

Lors d’un séjour à Domfront, Flaubert écrivit:

« Quel océan de verdure! l’air est âpre et froid, le ciel tout bleu, le soleil brille. Voilà un pays.

Tu n’imagines pas la beauté de ce pays. Domfront me rappelle Constantine. C’est à faire exprès le voyage… »

Beaucoup d’autres artistes ont fait exprès le voyage. A commencer par les peintres.

Vous aussi, faites exprès le voyage, l’occasion aussi d’une étape gastronomique. Domfront offre l’authenticité d’une cuisine régionale riche, variée…

http://www.ot-domfront.com/a_voir_a_faire/patrimoine.htm

La Sauvagère/La Ferté-Macé

La Sauvagère, petite commune située entre la Ferté-Macé et Flers, a pris l’habitude de révéler ses charmes chaque fois que  revient Décembre.
C’est là que , chaque soir, le bourg dans son entier s’illumine de (10 ?) mille feux, pour bien marquer l’époque des fêtes de fin d’année.
Par ailleurs, chaque fin Juillet, la Sauvagère se souvient de sa proximité avec la forêt d’Andaines en organisant sa « fête des métiers du bois et de la forêt », sur le site de la Chapelle des Friches, à une encâblure du bourg . Les sculptures et totems en bois visibles dans la commune sont autant de témoignages réalisés lors ce cette fête annuelle.
Après un sympathique repas (Ah! ces joues de boeuf !!), La Ferté-Macé nous  a laissés découvrir son « sentier des Bornes Cavalières ». Vous connaissez tous ces vieux panneaux indicateurs de distances, qu’on voit encore dans nos campagnes; plaques rectangulaires sur fond bleu, perchées en haut d’un fin poteau en fonte, non lisibles par l’automobiliste pressé!   C’est normal : elles furent fabriquées jadis et installées ainsi  pour être lues facilement… par un cavalier assis sur sa selle !         d’où leur nom …
                                                                                                                 Jean-Marc

La ligne de tram Alençon/Fresnay sur Sarthe

La ligne de tram Alençon/Fresnay sur Sarthe

Dimanche 8 janvier, avant de servir la traditionnelle galette , 78 randonneurs ont pu découvrir les vestiges de l’ancienne ligne de tramway reliant Alençon à Fresnay/Sarthe lors d’une randonnée richement commentée par Jean Claude Martin, directeur adjoint aux archives départementales.

Un grand programme de constructions de lignes à voies étroites (1m) appelées tramways est engagé dans les années 1880 afin de compléter les grandes lignes ferroviaires ouvertes depuis le milieu du XIXème siècle.

Ainsi naît le projet de ligne Alençon-Fresnay sur Sarthe…lire la suite